sábado, 1 de dezembro de 2012

oiço_Johnny J'la croise tous les matins duo avec Goldman. Stade de France 1998 - YouTube

Johnny J'la croise tous les matins duo avec Goldman. Stade de France 1998 - YouTube

J'la croise tous les matins, cinq heures quarante.
Elle va prendre son train et moi j'rentre.
Elle commence sa journée toujours à l'heure.
Moi, la lumière me fait peur.
Elle a cette assurance inaccessible
De ceux qu'ont d'la chance de naissance.

Elle est belle comme les filles du jour,
Comme celles qui n'ont rien à cacher
Et moi j'attends toujours, avant de rentrer
Juste pour la regard

A la voir on devine des enfants coiffés,
Un homme, l'odeur du café,
La vie qu'on imagine, ..avant de plonger,
Celle que j'n'aurai jamais