sexta-feira, 20 de junho de 2014

sobre os hábitos


"Il est certain que lorsqu’on est toujours au même endroit — l’être humain est ainsi fait —on perd la prise de conscience de la merveille.  Au début lorsqu’un homme et une femme se rencontrent ils vivent de très très grandes passions  et puis lorsqu’ils vivent tout le temps ensemble ces passions diminuent , disparaissent et sont même parfois remplacées par de l’animosité voire de la haine.  C’est ainsi que l’esprit humain se construit à chaque instant et ce qui est valable pour ce qui est appelé amour est valable pour ce qu’est la Quête.  C’est toujours la même chose, l’habitude est sans doute l’élément le plus dangereux , puisqu’il empêche de continuer à voir ce qui pourrait être précieux et laisse remplacer les éléments précieux qui nous motivaient, qui motivent les êtres, par une foule d’autres choses qui viennent se glisser dans notre esprit et qui nous donne toujours envie d’agir et de faire autre chose.  Alors que la réalité se trouve dans une attitude simple de non-action profonde. "_ um mestre budista