lacoste

lacoste

domingo, 23 de fevereiro de 2014

prós e contras da biodiversidade



          não sei se alguma vez estarei próxima do que vejo, mas acredito que quando fecho os olhos e contemplo esse lugar sem espaço ou tempo, lá estamos todos juntos e sempre nos encontramos.

sábado, 22 de fevereiro de 2014

biodiversidade: o Lidle em lisboa

penso que todos deviam ter de comer o quanto baste até ao fim da vida.

visito o museu do azulejo porque tenho todo o tempo do mundo, para ti, para mim, para o mundo.

no museu do azulejo penso em Thomas Merton que disse: "No centro do vosso ser há um lugar de luz pura, um lugar que o pecado ou a ilusão não podem tocar."

em frente ao Lidle de Xabregas

Lidle Xabregas
fotos:@conceição, 2014

quinta-feira, 20 de fevereiro de 2014

biodiversidade: a cervejaria portugália 1925 - 2014


uma casa aberta ao lado de uma fábrica de cerveja em ruínas
Av. Almirante Reis
http://www.portugalia.pt/

azulejo interior





traseira da Fábrica de Cerveja
"A história da Portugália é indissociável da história da Cerveja em Portugal, e, para a contar, temos de recuar aos primeiros anos do século XX. Nessa altura, e sob o comando do Dr. Barral Filipe, a Fábrica de Cerveja Leão e a Companhia Portuguesa de Cervejas deram origem a uma sociedade denominada Fábrica de Cerveja Germânia que nasceu com o propósito de produzir cerveja ao nível das melhores do mundo. Para isso, foi comprado, em 1912, um enorme terreno na Av. Almirante Reis, construída uma fábrica com 15.000 m2, importado o mais moderno equipamento e convidados os melhores técnicos estrangeiros como consultores. Em 1916, a fábrica passou a chamar-se Portugália, Lda. Em 1921, novos investimentos em técnicos e equipamentos foram feitos e o produto, sob a orientação do mestre cervejeiro alemão Richard Eisen, atingiu uma qualidade absolutamente revolucionária para o mercado e para a época. O nome foi mais uma vez modificado para Companhia Produtora de Malte e Cerveja Portugália, S.A.
O nascimento, em 10 de Junho de 1925, da Cervejaria anexa à Fábrica de Cerveja, tem uma razão peculiar: uma vez que a distribuição da cerveja produzida era feita em carroças e relativamente precária, era comum os clientes dirigirem-se à Fábrica para encherem os seus próprios barris.
A ideia da abertura de um espaço para servir cerveja avulso enquanto os clientes aguardavam o enchimento, teve um êxito imediato. E assim nasceu uma nova forma de consumir Cerveja em Portugal"

fotos anteriores@conceição, 2014


segunda-feira, 17 de fevereiro de 2014

as cebolas

têm um efeito positivo na nossa saude diminuindo o risco de cancro além de terem poucas calorias.

"Onions Reduce Men's Prostate Cancer Risk by 71%: This fascinating case-control study from Switzerland and Italy showed that men eating just one serving of onions daily experienced 71% less prostate cancer than those eating the least onion (one serving = 3 ounces or 80 grams, or half a cup chopped onion).

Bottom line: onions are one of the most scientifically supported anti-cancer superfoods and are extremely low in calories. They are easy to include in your diet in salads, soups, omelettes, sandwiches, even smoothies.

Keep in mind that latest research tells us raw garlic may be far superior to cooked garlic in fighting cancer - the same may well be true for onions since both are allium vegetables.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17093154"

terça-feira, 11 de fevereiro de 2014

Benoît XVI

nunca quis ser Papa. Tal é a tese defendida pelo jornalista Nicolas Diat. Este livro acabado de sair em França, descreve a realidade profana do Vaticano. Benoît XVI sentiu que não conseguia por ordem na casa e por isso renunciou. Um livro que nos faz conhecer melhor este Papa renunciante e como a vontade de seguir ou servir o divino choca com a mediocridade profana dos nossos dias.
O novo Papa Francisco, segundo este jornalista conseguirá, pois a vontade dele pode revelar-se uma lâmina afiada ler: aqui  
A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
Un prélat qui connaît le pape depuis de longues années me confiait il y a peu : « Son rejet des compromissions est le corollaire exact de sa vie personnelle. Parfois, je vois bien que des esprits malveillants considèrent la vie simple de François comme une mise en scène, une stratégie de communication. J’ai rencontré Jorge Mario Bergoglio en 1998. Je peux affirmer avec certitude que le dépouillement matériel de son quotidien est pour lui une profonde nécessité, très ancrée, dont il a fait un pilier de son existence. Je me souviens d’un nonce en Argentine qui passait le plus clair de son temps à restaurer les très beaux salons de sa résidence. Son grand plaisir était de trouver des mécènes pour acquérir de nouveaux meubles de style. Les démonstrations de richesse de ce nonce lui étaient proprement insupportables. Il m’en parlait à chaque fois que nous échangions au téléphone. Je dois vous confier que lorsque je venais à Buenos Aires, j’étais toujours impressionné par le dénuement de son appartement. Sa simplicité n’est pas une vague affectation. A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
Un prélat qui connaît le pape depuis de longues années me confiait il y a peu : « Son rejet des compromissions est le corollaire exact de sa vie personnelle. Parfois, je vois bien que des esprits malveillants considèrent la vie simple de François comme une mise en scène, une stratégie de communication. J’ai rencontré Jorge Mario Bergoglio en 1998. Je peux affirmer avec certitude que le dépouillement matériel de son quotidien est pour lui une profonde nécessité, très ancrée, dont il a fait un pilier de son existence. Je me souviens d’un nonce en Argentine qui passait le plus clair de son temps à restaurer les très beaux salons de sa résidence. Son grand plaisir était de trouver des mécènes pour acquérir de nouveaux meubles de style. Les démonstrations de richesse de ce nonce lui étaient proprement insupportables. Il m’en parlait à chaque fois que nous échangions au téléphone. Je dois vous confier que lorsque je venais à Buenos Aires, j’étais toujours impressionné par le dénuement de son appartement. Sa simplicité n’est pas une vague affectation. A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
Un prélat qui connaît le pape depuis de longues années me confiait il y a peu : « Son rejet des compromissions est le corollaire exact de sa vie personnelle. Parfois, je vois bien que des esprits malveillants considèrent la vie simple de François comme une mise en scène, une stratégie de communication. J’ai rencontré Jorge Mario Bergoglio en 1998. Je peux affirmer avec certitude que le dépouillement matériel de son quotidien est pour lui une profonde nécessité, très ancrée, dont il a fait un pilier de son existence. Je me souviens d’un nonce en Argentine qui passait le plus clair de son temps à restaurer les très beaux salons de sa résidence. Son grand plaisir était de trouver des mécènes pour acquérir de nouveaux meubles de style. Les démonstrations de richesse de ce nonce lui étaient proprement insupportables. Il m’en parlait à chaque fois que nous échangions au téléphone. Je dois vous confier que lorsque je venais à Buenos Aires, j’étais toujours impressionné par le dénuement de son appartement. Sa simplicité n’est pas une vague affectation. A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
Un prélat qui connaît le pape depuis de longues années me confiait il y a peu : « Son rejet des compromissions est le corollaire exact de sa vie personnelle. Parfois, je vois bien que des esprits malveillants considèrent la vie simple de François comme une mise en scène, une stratégie de communication. J’ai rencontré Jorge Mario Bergoglio en 1998. Je peux affirmer avec certitude que le dépouillement matériel de son quotidien est pour lui une profonde nécessité, très ancrée, dont il a fait un pilier de son existence. Je me souviens d’un nonce en Argentine qui passait le plus clair de son temps à restaurer les très beaux salons de sa résidence. Son grand plaisir était de trouver des mécènes pour acquérir de nouveaux meubles de style. Les démonstrations de richesse de ce nonce lui étaient proprement insupportables. Il m’en parlait à chaque fois que nous échangions au téléphone. Je dois vous confier que lorsque je venais à Buenos Aires, j’étais toujours impressionné par le dénuement de son appartement. Sa simplicité n’est pas une vague affectation. A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
Un prélat qui connaît le pape depuis de longues années me confiait il y a peu : « Son rejet des compromissions est le corollaire exact de sa vie personnelle. Parfois, je vois bien que des esprits malveillants considèrent la vie simple de François comme une mise en scène, une stratégie de communication. J’ai rencontré Jorge Mario Bergoglio en 1998. Je peux affirmer avec certitude que le dépouillement matériel de son quotidien est pour lui une profonde nécessité, très ancrée, dont il a fait un pilier de son existence. Je me souviens d’un nonce en Argentine qui passait le plus clair de son temps à restaurer les très beaux salons de sa résidence. Son grand plaisir était de trouver des mécènes pour acquérir de nouveaux meubles de style. Les démonstrations de richesse de ce nonce lui étaient proprement insupportables. Il m’en parlait à chaque fois que nous échangions au téléphone. Je dois vous confier que lorsque je venais à Buenos Aires, j’étais toujours impressionné par le dénuement de son appartement. Sa simplicité n’est pas une vague affectation. A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99

A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99
Un prélat qui connaît le pape depuis de longues années me confiait il y a peu : « Son rejet des compromissions est le corollaire exact de sa vie personnelle. Parfois, je vois bien que des esprits malveillants considèrent la vie simple de François comme une mise en scène, une stratégie de communication. J’ai rencontré Jorge Mario Bergoglio en 1998. Je peux affirmer avec certitude que le dépouillement matériel de son quotidien est pour lui une profonde nécessité, très ancrée, dont il a fait un pilier de son existence. Je me souviens d’un nonce en Argentine qui passait le plus clair de son temps à restaurer les très beaux salons de sa résidence. Son grand plaisir était de trouver des mécènes pour acquérir de nouveaux meubles de style. Les démonstrations de richesse de ce nonce lui étaient proprement insupportables. Il m’en parlait à chaque fois que nous échangions au téléphone. Je dois vous confier que lorsque je venais à Buenos Aires, j’étais toujours impressionné par le dénuement de son appartement. Sa simplicité n’est pas une vague affectation. A contrario, il ne supporte pas les personnes qui jouent avec l’argent, les errements du matérialisme, l’ostentation de la richesse. Ces situations provoquent en lui un profond malaise. Il voit là des dévoiements graves de l’homme. Finalement, pour Jorge Mario Bergoglio, Dieu est simple. Pour rester proche de son Créateur, l’homme doit rester simple. Lorsque les jeux de l’argent relèvent de comportements criminels, dont la sauvagerie n’a d’égal que le profond mépris de leurs auteurs pour le bien commun, la volonté de Jorge Mario Bergoglio peut devenir une lame acérée. Il peut alors déployer toute l’énergie qui est la sienne pour faire tomber ces murs de corruption. Il ne cessera son combat qu’au moment de la victoire ! »
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-benoit-xvi-ouvert-voie-reforme-finances-saint-siege-nicolas-diat-homme-qui-ne-voulait-pas-etre-pape-editions-albin-miche-975985.html#jLSlArvYq4OFA1OU.99

sábado, 1 de fevereiro de 2014

"Se para alguns Portugal

lisboa janeiro 2014
não passa de mais um país, não é para brincar aos profetas mas a Europa, se um dia a pudermos salvar, será daqui que partirá o sopro de uma vida nova e um novo respeito. Sim, é daqui que partirá"._ um mestre budista, 1988

From The Midwest To Davos, Richard Davidson Is Starting Conversations On Mindfulness, Happiness, And The Power Of Giving



"RichardDavidson practices what he preaches, spending a few minutes each
morning reflecting on how he can be helpful to individuals he meets with
throughout the day, which leaves him feeling "nourished and energized"
-- even after long hours."



From The Midwest To Davos, Richard Davidson Is Starting Conversations On Mindfulness, Happiness, And The Power Of Giving